Lancement de Free Mobile3 min read

Le 10 janvier 2012, Free organise une conférence de presse pour l’ouverture de son réseau de téléphonie mobile. Elle est remarquée grâce à ses tarifs, particulièrement agressifs 1 :

  • un forfait « tout compris » (appels et SMS illimités, internet illimité avec un bridage au-delà de 3Go par mois, mais MMS exclus) pour 19,99€ par mois
  • un forfait à 2€ par mois incluant 60 minutes de communication et 60 SMS

Logo de Free Mobile

Les prix passent respectivement à 15,99€ par mois et 0€ par mois pour les clients internet de Free.

Le marché de la téléphonie mobile est de fait un oligopole. C’est une contrainte liée à la physique. Les bandes de fréquences utilisables sont limitées, donc le nombre d’opérateurs l’est également. L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) est une autorité administrative indépendante ayant pour rôle, entre autres, de gérer la bonne utilisation des fréquences, afin de faire jouer la concurrence et de ne léser personne 2.

Avant l’arrivée de Free Mobile, le marché était réparti sur trois opérateurs : Orange, SFR et Bouygues Télécom. Ces entreprises étaient les seules à pouvoir déployer des antennes-relais.
Afin de favoriser la concurrence, ces opérateurs avaient l’obligation de revendre en gros du temps de communication aux MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel) qui en faisaient la demande.

Cette situation a quand même abouti à une entente sur les prix. Les trois opérateurs ont été condamnés à la plus grosse amende jamais prononcée en France 3.

Dans ces conditions, l’attribution de la licence à un quatrième opérateur a été très tendue. Nicolas Sarkozy y a fait une totale obstruction. François Fillon a dû faire passer les décrets dans son dos, profitant même de son malaise vagal 4.

Une fois le décret signé, Free a jusqu’au 12 janvier 2012 pour couvrir au moins 27% de la population de France métropolitaine et lancer son offre commerciale. Ces objectifs sont largement atteins 5. Free dispose d’un accord d’itinérance avec Orange pour ses abonnés se trouvant en dehors de sa couverture réseau.

Un an plus tard, Free Mobile dispose d’au moins 4 p;millions d’abonnés et a complètement modifié la téléphonie mobile en France. Les prix des forfaits mobiles ont été divisés par cinq en moins d’un an 6.

Au niveau de la qualité de service, les appels téléphoniques sont au même niveaux que les concurrents. Cependant, la 3G fonctionne beaucoup moins bien, surtout lorsque le téléphone mobile est en itinérance 7.